Projet d'Australie et retour de Jerome sur son experience gabonaise

Le 01-07-2008 • Pays : Gabon

M 'Bolo  (bonjour en dialecte)


Je profite d'une accalmie au boulot pour donner des nouvelles des 3 petits gabonais du Gabon (Aurélie, Bakumba et moi) même si certains d'entre vous sont déjà au courant de nos péripéties.
Bakumba, c'est notre chienne, de la race fameuse des croisés  congolais. Elle a 9 mois et possède une paire d'oreilles à faire pâlir Dumbo. Elle est  encore jeune et donc complètement débile. Elle fait son lot de bêtises mais commence à grandir un peu dans sa tête quand même. Elle a une fâcheuse tendance à gerber à chaque fois qu'elle monte en voiture et elle adore éparpiller dans le jardin  notre linge, particulièrement s'il est sale (chaussette, caleçon, culotte). Elle est forte aussi pour disperser et déchiqueter nos chaussures mais aussi celles des voisins (ça les fait moins rire...).
Ca sera compliqué de la prendre en Australie (au moins dans un premier temps) mais on souhaite quand même la ramener en france. (Si on y arrive car c'est un peu compliqué au niveau sanitaire).
Australie: Nous allons donc rejoindre l'Australie dans les prochains mois. J'ai démissionné de mon poste chez ORTEC il y a 2 mois, et je vais quand même aller au bout de ma période de préavis, ce qui m'emmène à rentrer en France le 29 Juillet. Nous restons environ 2 mois en France le temps de se remettre de notre expérience Africaine et de préparer notre départ pour l'Australie (et un peu pour les vacance et pour profiter de la  France et des poteaux). Une fois en Australie, Guillaume DALLE, Krillaume pour ceux qui le connaissent, qui vit la bas depuis 3 ans, nous accueillera dans un premier temps. Ensuite, nous souhaitons faire des petits boulots en immersion anglo-saxonne le temps d'améliorer notre english, soit environ 3 à 6 mois. Le but est aussi de tourner un peu partout et de voir du pays. Ensuite, sauf problème ou si ça nous plait pas, nous voulons travailler avec des vrais boulot d'ingé et rester en australie. L'Australie possède des ressources minières et énergétiques très importantes et ce secteur est en plein essor. Industriellement, c'est un pays très dynamique avec une forte demande sur l'industrie lourde, mécanique et même aéronautique.
Mais pour le moment, nous sommes encore au Gabon pour quelques semaines et allons encore en profiter. J'étais jusqu'à maintenant bien impliqué au boulot (j’ai fait 26 heures continues la semaine dernière pendant mon astreinte) mais ça devrait se calmer car nous avons annoncé mon départ au client (il est pas content du tout d’ailleurs)  et à nos équipes. Mon successeur est déjà désigné (c’était mon adjoint). C’était mon avant dernière astreinte (la dernière est mi-juillet), et ça va se calmer, je serais maintenant là en tant que joker.
Le dernier mois s’annonce fort chaud car comme je l’ai souvent évoqué dans les mails, l’ambiance est très festive, la fête passe avant tout ici. Donc, maintenant que je ne serais pas freiné (moins) par le boulot, on va se lâcher un peu plus.
Pour revenir à notre expérience au Gabon, je pense que notre séjour en Afrique noire nous aura  profondément changés, et notamment le rapport avec les choses pourtant futiles qui attristent les français. Je ne sais pas si nous aurons suffisamment de recul pour garder ce que nous avons vu ici mais cela donne quand même à réfléchir sur la morosité chez nous en France ou même en europe. C'est vrai que l'insouciance (une sorte de no futur) des africains est exagérée (faire la fête et claquer tout le pognon du mois le premier week end après la paye, et ne plus avoir de quoi  manger ou se soigner ensuite) mais la tristesse et la résignation ambiante des français au regard de ce qu'on voit ici est totalement injustifié. Malgré les problèmes matériels réels, Il n'existe pas au Gabon par exemple de dépression, d'anorexie, de complexe ou de boulimie. Les gens ne comprennent pas ce que peut être une dépression nerveuse quand on leur explique. Une fois revenue en France (après qqes temps en Australie), je ne sais pas si nous arriverons à éviter de tomber dans cet état d'esprit négatif,  étant immergé et pris dans un contexte général morose mais je souhaite quand même voir le bon coté des choses. Un peu l'histoire du verre à moitié vide peut être...

Ce qui est marrant aussi des fois, c'est au boulot, notamment en astreinte quand il t'arrive les plus grosses casses imaginables et ou te retrouve dans une merde totale... dans ces cas là ou t'as le moral dans les chaussettes, les quelques gars que t'as avec toi pour faire le boulot ont toujours la patate. Même s'ils sont fatigués et qu'il y a du boulot pour toute la nuit, les gars vont toujours prendre cela avec le sourire, dire des conneries et travailler en rigollant aux éclats. C'est pas mal car cela aide à faire passer la pilule et au final, c'est vrai que le  résultat est le même alors pourquoi se casser la tête.

je reviens encore sur la fête mais c'est vrai que c'est quelques chose de très fort ici (je me suis couché à 4 h 30 et je doit commencer le boulot normalement à 5 h 45 le jour même ou j'écrit ces lignes).  La nuit, la musique, la danse, le bruit,  la chaleur, l'odeur, l'alcool, le sexe... tout est extrême ici avec aussi des travers inévitables dans le contexte (sida, alcoolisme, santé et hygiène publique, traitement de la femme).
Après cette expérience gabonaise, je pense que les soirées en boite en France paraîtront bien fades. Je ne peux pas dire encore mais j'ai pas vraiment envie des boites francaise ou les gens ne se regardent pas et se font la gueule sans savoir pourquoi...

Pour finir, je vous mets en copie la photos d’un serpent que j’ai prise il y as quelques semaines. Il s’agit d’un mamba vert de 2,50 m. c’est un des serpents les plus dangereux au monde car le venin est doublement toxique (pour le sang et pour le système nerveux). En plus, il est très agressif (moins que le mamba noir, qui est aussi présent ici). Un homme adulte risque la mort en 30 min avec une seule morsure. J’ai du bon matos photos et j’étais quand même loin. Mon chien voulait aller l’attaquer mais je l’en ai dissuadé. Le pire, c’est que j’en ai vu 2 en l’espace de 5min, et le premier que j’ai vu était énorme 3,5 m. La deuxième est celle d'un éléphant que nous avons vu aprés quelques heures de marches dans la brousse.

C’est un avant goût de l’Australie qui possède pas mal d’espèces dangereuses mais on verra ça plus tard …

GG

Periple avec Julien, Olivier et Charlene

Le 25-06-2008 • Pays : Gabon

Je suis en train de trier les photos donc ce message n'est pas encore a jour.... J'y travaille.

 

Voila ce qui etait prevu pour donner une idee:

J'ai un nouveau plan les jeunes! Je pense que ca pourrait être bien sympa! Vous allez me dire ce que vous en pensez... Ce serait, en fait de zapper La Lope (je leur ai demandé un devis et c'est vraiment des enfoirés) et de faire un tour à Port-Gentil puis Lambaréné (Cf carte en pièce jointe).

 

Le trajet de Libreville à Port-Gentil se ferait, en bateau, le samedi 28 (ou le lundi 30 mais si vous n'êtes pas trop ville autant passer du temps à Port-Gentil) vers 19h30 pour une traversée de nuit (elles se font toutes de nuit). On arriverait le dimanche matin vers 6h à Port-Gentil. On passerait 4 jours là-bas (c'est la ville la plus sympa du Gabon surtout que c'est en bord de mer) jusqu'au jeudi 3. Le jeudi on prendrait une pirogue (à moteur) pour remonter l'Ogoué (le fleuve) jusqu'à Lambarénée (ville du docteur schweitzer) pour 6 h de voyage. Le vendredi 4 on prendrait un taxi ou un bus jusqu'à Ndjolé pour y prendre le train de nuit pour Moanda le soir-même.

 

Le trajet LBV - POG en bateau : 18 000 FCFA

Le trajet POG-  Lambarené en pirogue: 12 000 FCFA

Le train Ndjolé - Moanda: 30 000 FCFA


Soiree de depart : soiree Woodstock

Le 20-06-2008 • Pays : Gabon

C'etait genial!

La moitie des participants etaient des militaires venus en reperage pour une semaine :-)


Apres le gabon...

Le 14-06-2008 • Pays : Gabon

Mbolo!
 
Ca y est... on quitte définitivement le Gabon le 29 juillet prochain. Bien qu'heureuse d'avoir vécu cette expérience, je suis aussi contente de repartir vers d'autres horizons... Et ce sera normalement l'Australie! On restera 2 mois en France (août et septembre) et on partira début octobre si tout va bien. On prévoit de prendre un visa travail-tourisme qui nous permettra de faire des petits boulots là-bas (ce qui ne manque pas à priori) pendant 6 mois ou 1 an. Ce sera l'occasion pour nous de visiter ce beau pays et de progresser en anglais. En parallèle nous allons chercher un boulot dans notre domaine et si nous trouvons nous prolongerons le voyage!
Nous sommes bien coaché par notre copain Guillaume qui est parti là-bas depuis presque 3 ans et qui donc nous fait profiter et nous fera profiter de son expérience!
 
Nous allons bien profiter de ce dernier mois et demi au Gabon (enfin surtout moi qui suis quasiment en vacances :-)). Des copains (Julien, Olivier et Charlène) viennent nous rendre visite du 27-06 au 13-07, on va donc en profiter pour vadrouiller encore un peu!
 
Gros bisous et à très bientôt en France!
 
Aurélie

Fete de fin d'annee a l'ecole de la Remanence

Le 02-06-2008 • Pays : Gabon

Fete de l'ecole du primaire et conseil de classe du secondaire... avant de passer le flambeau a Carine pour l'annee suivante.


Anniversaire Aurelie (29 ans) - photos

Le 29-05-2008 • Pays : Gabon


Rally de Bakoumba

Le 24-05-2008 • Pays : Gabon

Jeu de piste geant, en 4*4 dans le parc...


Kessala (les elephants) - photos suite et fin

Le 09-05-2008 • Pays : Gabon


Kessala (les elephants)

Le 08-05-2008 • Pays : Gabon

Et on a eu la chance de voir un éléphant!!!!! C'était pas gagné parce que juste avant de partir on nous a dit qu'on avait peu de chances d'en voir car des braconniers étaient passées par là et les ont fait fuir... On est parti samedi en début d'après-midi de Moanda et on est arrivé en voiture à Kessala (le village d'où part la rando) en fin d'après-midi. Il nous a fallu 2h30 pour faire 50 kms. On s'est pris un orage et la piste était très glissante, heureusement on avait prévu les tire-forts! On était 11 et donc 3 4*4. Chacun a choisi son mode de logement pour passer la nuit, soit cabane, soit tente puis on a passé la soirée à la lueur deu feu de bois et des lampes torches. Après un bon petit repas grillades nous avons sagement été nous coucher car le lendemain, le réveil était prévu à 4h... Donc, le dimanche matin, réveil à 4h et franchissement en voiture des 5 longs kilomètres qui nous séparaient du début de la rando (passage d'un petit pont de bois assez impressionnant, car formé de quelques planches seulement). Nous avons débuté la rando à 5h dans la nuit et dans la forêt. Nous avons marché 4h au bord de la riviere Mpassa (toujours en forêt), sans voir un seul éléphant... Il y des "plages" connues ou ils passent régulièrement. Et ben, à la 4eme et derniere plage, nous avons surpris un éléphant en train de prendre son bain. Nous avons pu l'observer d'assez prêt avant qu'un guide s'amuse à lui faire peur et qu'après avoir fait mine de nous charger (on faisait pas les malins et les guides non plus d'ailleurs) il disparaisse dans la forêt. C'était impressionnant! Après un petit pique-nique, nous sommes repartis pour 3h de marche pour rentrer au village. Nous sommes arrivés bien fatigués surtout que la rando s'effectue dans l'eau et dans la boue! Le retour en voiture s'est effectué sans pb car il n'avait pas plu depuis la veille et la piste avait séché. On a pofité du passage près d'une belle cascade pour se rafraîchir, se decrotter et se ralaxer... que du bonheur! C'était génial! Bisous Aurélie
Suite des photos du 1er mai

Le 07-05-2008 • Pays : Gabon


Gabonews et photos du defile du 1er mai

Le 06-05-2008 • Pays : Gabon

Bonjour les frenchies !
 
Voilà déjà presque un mois que nous sommes revenus chez les gabonais… Je n’ai pas donné beaucoup de nouvelles par mail car nous n’avons plus de connexion à la maison depuis quelques mois, l’antenne a grillé.
 
Le trajet retour de Jerome s’est bien passé et le mien a été un peu plus mouvementé. Les douaniers à Libreville ont voulu faire un petit excès de zèle en doutant du fait que mon visa était bon… J’ai du patienter 4h pendant lesquelles j’ai du remplir un rapport dans lequel j’expliquais qui j’étais, ce que je venais faire au Gabon et dans lequel je m’excusais de les avoir induit en erreur (alors que mon visa était finalement bon…) J . Le président Bongo a bien fait de resserrer les choses en réponse aux exclusions des gabonais de France. Le problème c’est qu’ici, dès qu’on laisse un peu de pouvoir, il y a de l’abus. Ils se sont fait un plaisir de faire la morale à une petite française en me disant que quand eux venaient en France il fallait que tout soit en règle…  Ils ont fini par me laisser partir…
J’ai pu aussi pu faire mon premier trajet en train entre Libreville et Moanda (600 kms = au moins 12 h) car il n’y avait pas de place d’avion. C’était le train de nuit et j’ai eu de la chance car on a mis juste 12h. J’ai une amie qui l’a pris récemment, le départ était le matin à 10h et ils ne sont arrivés que le lendemain à 6h du matin !
 
Sinon, nous avons repris notre vie gabonaise. A l’école, l’année est presque terminée et on est en train de préparer l’an prochain en commençant déjà les inscriptions. Jeudi, c’était le 1er mai et ce jour-là toutes les sociétés privées défilent. On a donc participé au défilé puis bien fait la fête ! J’ai mis quelques photos en pièces jointes. C’était l’occasion aussi pour nous de faire un peu de publicité pour l’école.
 
Les élections municipales ont eu lieu le we du 26-27 avril. La campagne est très festive et c’est le concours du candidat qui dilapidera le plus d’argent pour offrir à boire dans les bars à ses électeurs potentiels. Je ne vous dis pas l’ambiance dans les bars le soir. Ca peut aussi déraper et donner lieu à des bagarres.
 Il est aussi normal d’aller apporter son soutien à un candidat pour qu’en retour il donne un petit quelque chose, un petit billet quoi ! Et on n’est pas obligé d’être fidèle à ce candidat là… Enfin, l’effervescence est maintenant retombée.
 
Sinon, j’ai une histoire très triste qui est arrivée à une amie gabonaise. Elle permet aussi d’avoir un aperçu de l’importance des croyances ici. Cette amie, Gladys, et son mari était au bord d’une rivière avec leurs enfants. On ne sait pas comment cela s’est passé mais 3 d’entre eux se sont noyés… Chez nous tout le monde soutiendrait les parents dans cette épreuve. Ici, les choses ne peuvent pas se passer ainsi sans raison… Les parents ont été accusés d’être pour quelque chose dans la mort des enfants. Le soir même, Gladys était en observation à l’hôpital et une foule s’etait massée devant l’établissement pour venir la tuer. Elle est maintenant cachée chez sa famille à Franceville et ne pourra plus revenir à Moanda. Son mari aussi a du se cacher. Le gens ont enterré les enfants dans la maison de Gladys (les parents n’ont pas pu assister à l’enterrement) avant d’y mettre le feu. Ils ont tout brûlé…
On nous a toujours dit que si on renversait quelqu’un en voiture, il ne fallait pas s’arrêter car on risquait de nous tuer, on pensait que c’était exagéré mais quand on voit ça… La justice se fait dans la rue et souvent sur des critères qui nous semblent à nous surréalistes.
 
Revenons en à des choses plus joyeuses…. Ce we on va aller faire une randonnée au bord de l’Ogoué, dans la forêt, pour tenter de voir des éléphants. Il y en a pour 6-7 h à marcher avec de l’eau parfois jusqu’à la taille. Mais si on voit des éléphants au bout…. ce sera la récompense suprême…. Si on n’en voit pas … ce sera la frustration extrême ! J Non, même si on n’en voit pas, ce sera génial d’avoir fait une balade en forêt et passé une nuit sous la tente perdue au milieu de nulle part. Enfin bon…. Si on pouvait en voir quand même !
 
Voilà, voilà pour quelques nouvelles… Est-ce que le printemps est enfin au rendez-vous en France ??? 
 
Gros bisous et à bientôt par mail!
 
Aurélie

Week-end arts et Traditions

Le 08-03-2008 • Pays : Gabon

Differents metiers etaient representes : vanneur, sculpteur, peintre, potier, ...
Visite de ma famille (Moanda, mine, maison, Louise et Honorine)

Le 06-03-2008 • Pays : Gabon


Visite de ma famille (Vuku)

Le 05-03-2008 • Pays : Gabon


Visite de ma famille (Bakoumba et marche de Moanda)

Le 04-03-2008 • Pays : Gabon


1 - 2 - 3 - 4 - Suivante