Encore des nouvelles (1er mai et premieres experiences en tant que prof)

28/04/2007 - Pays : Gabon - Imprimer ce message
Bonjour à tous!
 
Et voilà quelques nouvelles du Gabon!!!
Tout se passe toujours bien, la vie est paisible. On se prépare à passer un we à Moanda, on travaille lundi par contre, le pont n'existe pas. Et mardi, c'est le défilé du premier mai. Tous les employés des entreprises de Moanda vont défiler dans les rues, donc Jerome et ses collègues aussi. Il s'en fait toute une joie :-) Ici, c'est une grosse fête et tout le monde doit pouvoir en profiter donc les entreprises donnent une petite somme d'argent à leurs employés spécialement pour ça. Tout le monde fait faire une tenue traditionnelle pour l'occasion et les couturiers sont over-bookés. Je pense que ça va être bien sympa!
Le pont de lundi n'existe pas mais c'est bien compensé par un nombre de jours fériés plutôt important et généralement, on sait si ce jour-là est férié ou pas le jour même. La journée de la femme est fériée (ça c'est une bonne chose et en plus il y en a deux!), le journée de la jeunesse aussi, ...
Mais, il nous arrive de travailler aussi quand même! Jerome travaille toujours beaucoup mais arrive à se libérer le soir plus tôt qu'avant que j'arrive et les semaines d'astreintes ont été aussi, pour l'instant, moins difficiles. Par contre, il revient toujours aussi noir de manganèse le soir à la maison, un vrai petit mineur! Tous les matins, Louise (notre ménagère) commence par effacer ses petites traces sur le carrelage blanc.
J'ai commencé les cours il y a deux semaines. En maths avec les secondes ça se passe plutôt bien, ils sont assez attentifs mais le problème c'est qu'ils n'ont pas vraiment les moyens de travailler le soir chez eux donc ils n'ont que les cours pour travailler et ce n'est pas assez. J'ai quand même eu de bons moments de solitudes quand par exemple un élève m'a demandé s'il pouvait sortir se moucher et que je lui ai demandé s'il ne pouvait pas le faire en classe... Ils n'ont pas de mouchoirs... L'important dans ces moments là, c'est d'embrayer direct pour essayer de faire oublier cette malheureuse petite reflexion :-) Les élèves peuvent aussi sortir un peu n'importe quand pour aller aux toilettes ou autre, ce n'est pas super evident à gérer, surtout que je ne sais jamais si celui qui rentre est celui qui venait de sortir!
Ils sont à fond dans les élections françaises et me demandent tous pour qui j'ai voté. Les deux candidats qu'ils retiennent sont Sarko et ... Le Pen! Par contre,  pour eux eux un pays comme la FRANCE ne peut pas être dirigé par une femme (Sego ou une autre), c'est sûr :-) Mon petit côté feministe fremit à chaque fois mais j'arrive à le controler :-)
Sinon, pour m'en sortir j'essaye d'ecouter les conseils d'Audrey qui a quand même eu une bonne experience de la chose pendant deux ans au Cameroun (d'ailleurs bonnes vacances Audrey!).
Ensuite, en mécanique, là c'est autre chose... Pour l'instant, j'étais juste sensée suivre les cours pour me remettre dans le bain du programme de terminale. Lundi dernier le prof était malade et donc absent, on m'a donc demandé au dernier moment si je pouvais me charger du cours... Et là, avec mauvaise conscience, j'ai repondu que non, je n'avais rien preparé et je ne voulais pas me griller des le premier cours. Du coup ils n'ont pas eu leur 3h de cours et sont à 1 mois et demi du bac... Jeudi, ils avaient à nouveau 3 h de cours, le prof n'arrivait jamais , on l'a appelé et il était encore malade... Là j'ai senti que je ne pouvais pas trop me defiler... J'ai failli mourir... 3h de cours sans avoir preparé (c'était des exos de RDM), les 2 premieres heures ça s'est pas trop mal passé mais ensuite le controle a été plus difficile :-) Le coup de grace c'est quand j'ai demandé j'ai demandé à un des élèves de sortir et que le chef de classe s'est levé en disant "mais non madame Aurélie, il ne faut pas le faire sortir, il faut sanctionner!". Ca partait d'un bon sentiment, il voulait m'aider mais bon...
Mais bon, il y a aussi de bons moments! Les élèves ne sont pas arrongants et viennent toujours te voir pour te dire bonjour ou discuter. Et s'ils te croisent dans la rue, ils ne font pas semblant de ne pas te voir.
 
Bon assez parlé de nous et surtout de moi d'ailleurs! On attend de vos nouvelles très vite.
Pour les photos, il va encore falloir être patients, pour internet à la maison aussi d'ailleurs, mais c'est sur ça va se faire...
 
Et on devrait bientôt recuperer une voiture pour moi par l'intermediaire du mari de Louise. C'est une bonne nouvelle ça!
 
Bon we à tous et gros bisous du Gabon!
 
Aurélie et Jerome
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :