Nouvelles : des bonnes et des mauvaises....

19/12/2007 - Pays : Gabon - Imprimer ce message
Et bonjoure (à lire avec l'accent Aveyronnais)!
 
Re-voilà quelques nouvelles de notre vie gabonaise... Les deux premières anecdotes (voire les 3 premieres) sont un peu tristes mais je ne peux pas toujours raconter que des choses joyeuses hein?
 
Le bras de M. YELE (le surveillant général de l'école)
 
Un lundi matin M.Yele est arrivé avec un cocart à l'école. Il m'a expliqué qu'il s'était fait "bastonner" par le fils de sa femme (qui n'est pas son fils). Ils ont des problèmes de couple depuis un moment et madame aurait fait appel à un de ses fils pour régler ça par la force (et tout ça devant leurs jumeaux de 6 ans).
Le mercredi matin, le bras de M.Yele était très enflé, on lui en a fait la remarque. Il ne voulait pas qu'on le remarque mais je l'ai quand même amené à l'hopital pour qu'il fasse une radio. Là bas, ça a été le parcours du combattant pour arriver à faire une radio, puis une fois la radio faite on nous a expliqué qu'on ne pouvait pas lui donner les résultats car tous les médecins étaient à l'inauguration du foyer des jeunes travailleurs et qu'on n'avait qu'à repasser dans l'après-midi. Une fois revenus à l'école, on a quand même regardé ces fameuses radios et je ne pense pas qu'il fallait être médecin pour voir que le bras était cassé. M.Yele est donc reparti à l'hopital dans l'après-midi pour se faire plâtrer. Les médecins (c'était les urgences) étaient toujours à l'inauguration et ne seraient présents que le lendemain matin.
Le lendemain matin, on y retourne (ça faisait quand même à ce moment là plus de 3 jours que M.Yele avait son bras cassé), et ben figurez vous que les médecins n'étaient toujours pas là, ils étaient soit disant en visite. Il nous a quand même fallu près d'une heure pour avoir cette information. M. Yele n'avait toujours pas vu de médecin et ne savait toujours pas officiellement qu'il avait le bras cassé... Bref ils ont fini par le lui platrer à 14h dans l'après-midi.
Il s'agit de l'hôpital subventionné par Comilog donc le meilleur dans Moanda...
Pauvre M.Yele, ce qui l'embêtait le plus dans l'histoire, c'est qu'il n'avait personne à la maison pour lui faire la cuisine et repasser son linge...  Il a même pensé à un moment courtiser la ménagère de l'ecole (sérieusement) pour rapidement régler ce problème:-)
Finalement, sa femme va revenir et tout va rentrer dans l'ordre... jusqu'au prochain épisode.
 
Le bébé de Suzanne (institutrice du CP)
 
Le bébé de Suzanne (1 an) avait des fièvres. Elle l'a donc amené à l'hôpital (pas le même) pour le faire soigner. Elle y est retournée le lendemain car les fièvres persistaient, il lui ont dit de rentrer avec l'enfant que ça allait passer. Le lendemain, elle était à l'ecole, son mari l'appelle et lui dit que le bébé est en train de convulser. On est donc rapidement allé le chercher pour l'amener à l'hôpital mais c'était trop tard. Le bébé est mort en arrivant à l'hôpital...
L'enterrement a eu lieu l'après-midi même et l'histoire a été vite oubliée... Ca nous a fait bizarre avec Mélanie... Mais on  nous a expliqué que ce n'était pas si grave car il était petit et qu'elle pourrait avoir rapidement le même.
Et la vie a vite repris son cours...
 
Conférence sur le SIDA
 
On a voulu amener les élèves à une conférence sur le SIDA un après-midi, à la place d'un cours de soutien d'anglais. Le professeur, M. Wandza n'était pas tellement d'accord, il nous a expliqué qu'il n'en voyait pas l'interêt. On a donc commencé à en discuter et à lui dire que cela nous semblait nécessaire d'informer les élèves car l'Afrique est le continent le plus atteint par ce fléau. Et là, on est restées scotchées.... il nous a dit que ce n'était absolument pas vrai, qu'il n'y a pas tant de SIDA que ça en Afrique, que les chiffres n'étaient pas représentatifs. On a quand même été à la conférence. Le lendemain M.WANDZA m'a demandé: "Alors Madame Aurélie vous avez amené les élèves à  la conférence, il n' y aura plus de SIDA?". J'ai failli lui répondre: "Alors M.Wandza, vous avez eu cours d'anglais avec les élèves, ils vont avoir de bonnes notes maintenant?". Certaines réactions me choquent car j'ai parfois l'impression qu'ils n'ont aucun sens des réalités... Surtout venant d'un professeur... Bref, choc des cultures!
 
La Sainte Barbe
 
Tous les ans, il y a des festivités à Moanda pour la Sainte Barbe (Saint patron des mineurs). Ce sont en général des activités sportives qui sont organisées (cross autour de Moanda, tournoi de foot, de pétanque, golf, ...). Jerome a participé au foot et on a particpé tous les 2 au cross. C'était sympa, j'ai terminé 2 ème (sur 6 filles:-)) et j'ai gagné un superbe sèche-cheveux (j'ai raté le fer à repasser de peu). Jérome a gagné un lot des verres.
Le samedi soir il y avait une soirée organisée par Comilog avec tout le gratin du coin. En tant que Friedlander (et non Comilog), le repas était plus cher pour nous et nous avons préféré faire une contre-soirée fajitas avec des amis, dans notre coin et regarder l'élection de Miss France à la télé. Nous les avons rejoint ensuite. C'était vraiment la fête dans Moanda ce we là, le vendredi était en plus férié.
 
Mariage de Suzanne et soirée de l'école
 
Samedi dernier a été vraiment très rempli. La matin, j'ai du aller à l'école puis j'ai enchaîné avec le mariage de Suzanne! C'était  mon premier vrai mariage gabonais, même si celui ci n'était pas traditionnel. Cela se passait chez son grand-père, le maire est venu célébrer le cérémonie. C'est très joyeux, tous le monde acclame, chante et crie! Le meilleur moment (pour moi) a été quand le maire leur a demandé de choisir entre se marier sous le régime de la monogamie ou de la polygamie. Et ben même monsieur a choisi la monogamie!
On a ensuite mangé des petits gateaux et bu quelques boissons, puis offert les présents.
J'ai du ensuite partir car le soir même nos élèves organisaient une soirée pour faire de la publicité de l'école. Il s'agissait d'un concours entre plusieurs artistes locaux (rap, hiphop,...). L'entrée étaient payant et ouverte à tout le monde. Je crois que je n'ai jamais fait une soirée aussi stressante:-) On leur avait demandé d'arrêter les entrées à 200 personnes,le problème est qu'il y avait au moins autant dehors qui voulaient rentrer... On a du fermer les portes à clés et tout le monde tambourinait pour rentrer. Le public correspondait plutôt bien avecle thème de la soirée :-) 
L'organisation du spectacle n'était pas non plus tout à fait au point et il y avait de grosses longueurs, on sentait la "chaleur" monter... A minuit, le jury a du déliberer alors que plusieurs groupes n'ont pas eu le temps de passer sur scène. Ils ont commencé à palabrer et on a du arrêter la soirée... A priori, ce n'est pas le premiere fois que ça arrive à une soirée et c'est peut être ce qui explique qu'il n'y en ai que très rarement alors qu'il y a beaucoup de jeunes. 
Et bien sûr, l'argent des tickets vendus est parti on ne sait où et celui des boissons pareils. Je leur en avait avancé une partie pour qu'ils puissent louer la salle et acheter les boissons.  Ils m'en ont remboursé une partie (50000f soit 75 euros) mais il manque encore 50000F. Je leur ai expliqué qu'il fallait assumer les conséquences et se débrouiller pour me rembourser au fur et à mesure. Normalement ils auraient du largement être bénéficitaires. le problème ici, c'est que les gens ont l'habitude d'être assisté, le président leur fait des dons pour acheter la "paix sociale", les élèves montent de classes en classes sans avoir le niveau, la famille te soutient au moindre problème et en plus si tu as de l'argent tu ne peux pas épargner, tu dois le distribuer à ta famille... Bref, rien ne te pousse à te bouger! Ah oui, j'ai oublié le fait que faire des études ne sert pas à grand chose à part si tu peux partir à l'étranger et qu'il n'est pas vraiment tabou de voler. Il y a des moments où on a vraiment l'impression que tout est bloqué et c'est décourageant... les gabonais nous paraissent parfois "ingrats" car pour eux il est normal qu'on les aide (nous les blancs) au moindre problème car on a de l'argent. Par exemple, on était parti avec pleins de bonnes intentions pour l'école mais il y a des moments où on a l'impression que les aider matériellement n'est pas du tout une bonne idée... La soirée nous paraissait être une bonne idée pour leur apprendre à gérer un projet par eux-même et même si ca ne s'est pas très bien passé, j'espère qu'ils vont en tirer des leçons. J'espère que ce que je dis là ne sera pas mal perçu mais c'est l'impression que j'ai et on ne va pas raconter que des choses positives pour se voiler la face. Ce qu'il faut peut être rajouter c'est si ils ont ces habitudes-là c'est peut être parce que nous les avons obligé à évoluer d'une façon qui ne leur convient pas ...
 
Demain matin, c'est la fête du primaire à l'ecole, ce devrait être plus calme... Quoique, faut toujours se méfier! :-)
Ils ont fait une répétition du spectacle ce matin et les petits étaient trop mignons! D'ailleurs si vous avez des livres dont vous ne vous servez plus, des petits livres d'histoires, on pourra les récuperer quand on viendra en France (surement fin mars) et mes parents pourront peut être en ramener quelques uns quand ils viendront en février. Merci!!!
 
Travaux de l'école et demande d'aide (oups!)
 
Friedlander, l'entreprise de Jerome, va nous faire des travaux gratuitement de menuiserie et de peinture à l'école et GEAI (entreprise d'electricité) l'installation électrique de l'école.
Le seul problème qui nous reste à résoudre est l'installation du compteur... Cela coute 90000F (140 euros) et nous n'avons aucun fonds pour le payer (et moi j'ai décidé d'arrêter les frais car je n'ai plus aucun doute sur le fait que je ne pourrais pas me rembourser ce que j'ai avancé dans l'année). Alors ce que je me demandais c'est si certains d'entre vous n'auraient pas envie de nous aider et de faire une bonne action en cette fin d'année :-) Il suffirait juste que, si tout le monde s'y met, vous nous donniez 2 euros chacun, c'est pas énorme mais pour l'école ce serait vraiment une avancée d'avoir enfin l'électricité!
Il suffirait que vous me disiez par mail si vous souhaitez participer et dans ce cas-là, je pourrais avancer l'argent.
Je vous remercie par avance de votre aide!!!
 
Bon et bien, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d'année!!! On pensera très à fort à vous depuis Moanda surtout que là j'adorerais faire un Noël dans le froid et sous la neige!
 
Bisous
Aurélie
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :